Entrée en matières : histoire du quartier de la Ménadia

Publié le par GILLOU

la " nouvelle "Ménadia - les Frênes à droite

la " nouvelle "Ménadia - les Frênes à droite

Ci-dessus la descente depuis le " transformateur " on distingue à droite un morceau de route qui va vers la Fontaine romaine et à gauche la route qui mène au quartier Ste Thérèse,  plus loin à droite " les Frênes et à gauche " la Nouvelle "

l' " Ancienne " Ménadia à gauche

l' " Ancienne " Ménadia à gauche

Ci dessus, à gauche " l'Ancienne " et à droite la " Nouvelle ". Devant, le champ où seront construits " les Frênes ". Derrière on distingue une colline boisée baptisée " la Montagne " qui supportera les H.L.M. " les 1.000 logements ".

     Pour les jeunes, l'absence de plaques de rues à cet endroit ne nous dérangeait pas, n'importe quel bâtiment, magasin, etc ... nous servait de repère.

     Venant du centre ville, une tour carrée contenant un transformateur électrique " plantée en plein milieu du carrefour par Electricité et Gaz d'Algérie donne son nom à cet endroit qui a gardé son appellation alors que le transformateur a été rasé.  De là partait une rue qui, à 100 mètres, permettait l'accès à l'école Beauséjour, puis au cimetière et au stade, à sa gauche une rue descendante filait droit vers des villas en passant devant l'atelier de réparation de vélos et mobylettes par Monsieur GAUDINO et son fils Claude.

     Un boulevard descendait en direction des plages, à 200 mètres à droite, une route montait en direction de la Fontaine romaine, c'était probablement la route de la Ménadia qui allait donner son nom à tout le nouveau quartier. A gauche, presqu'en face une rue montait entre les villas en direction du quartier Sainte Thérèse.

     Deux ou trois cent mètres plus loin, la route se divisait en deux, en fourche,  à gauche la route partait droit vers la Plage Chapuis et le cap de Garde par le Boulevard Petrolacci. A droite, une route en direction des plages Saint Cloud et Plage Gassiot appelée aussi plage Fabre. 

    Là commençait le quartier dit des " H.L.M. de la Ménadia ". A droite un immense " champ " où seront construits plus tard les immeubles " les Frênes ".  Ce dernier est séparé, en partie par des oliviers, des roseaux, et quelques ronces marquant une propriété privée, d'un second champ ou seront construits plus tard les immeubles que l'on baptisera " la Nouvelle nouvelle " ou"  la Ménadia 3 ".

     Entre le Boulevard Pétrolacci et le champ des Frênes était bâtie l'Ancienne Ménadia. Presque tout contre, un autre bâtiment toujours H.L.M. était presqu'en finitions, il longeait la route des plages. Nous l'avons baptisé " la Nouvelle "

     C'est pas très clair mais en regardant le plan ci dessous vous serez illuminés.

de gauche à droite : AQUILINA Roger - BARBE Alain - GUSMAN Robert (dcd) - REPETTO Antoine dit Toinou - BENNOUR Tahar - photo prise dans le champ

de gauche à droite : AQUILINA Roger - BARBE Alain - GUSMAN Robert (dcd) - REPETTO Antoine dit Toinou - BENNOUR Tahar - photo prise dans le champ

3 des enfants BARBE  photo prise au début de la plage St Cloud   Alain, Daniel, Jean-Marc

3 des enfants BARBE photo prise au début de la plage St Cloud Alain, Daniel, Jean-Marc

de G à D : TURREL Christian (dcd à 10 ans) - SCHLOGEL Maurice - CAPELLO Alain - REPETTO Antoine photo prise dans le " champ "

de G à D : TURREL Christian (dcd à 10 ans) - SCHLOGEL Maurice - CAPELLO Alain - REPETTO Antoine photo prise dans le " champ "

Plan : " l'ancienne " en bas

Plan : " l'ancienne " en bas

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article